Bienvenue sur le site d'Esprits d'Entreprises
J-F RIAL, 06/02/14


filet.gif



VU-ET-ENTENDU.jpg

PORTRAITRIAL.jpg

JEAN FRANÇOIS RIAL

Le jeudi 6 février 2014.





Escapade en compagnie d'un grand voyageur pour les membres du club. Jean-François Rial est venu partager son métier, sa passion.

Diplômé de l’Institut supérieur de statistiques de Paris, il entame sa carrière dans la finance. En 1991 après un voyage seul dans le désert avec 4x4 et boussole, il passe à l’acte et décide de devenir voyagiste, intimement convaincu qu’il va réussir.

Ce mordu de jeux de stratégie, irrésistible communiquant et autoproclamé patron de gauche (comprenez philosophie de gauche et non étiquette) réussira son pari : 18 ans de croissance pour une entreprise citoyenne, concrètement engagée pour un tourisme responsable.

Les clés de la réussite

■ Offrir du voyage individuel sur-mesure
■ Pas de distributeur
■ Elever le niveau de service à un degré très poussé (concierges sur toutes les destinations, carnets de voyage électroniques, miles…) et pousser jusqu’à connaître les goûts particuliers du client pour lui proposer des visites, des rencontres personnalisées…
■ 1000 salariés dont 250 à l’étranger, la majorité de nos salariés ont plusieurs cultures, ils sont spécialistes d’un pays voire d’une région.
■ Le bien être de nos salariés (1/3 des bénéfices reversés, turn-over très faible, proximité…)

L’équipe

Nous sommes cinq actionnaires et nous sommes répartis les tâches et les activités en fonction de nos compétences et de nos goûts. L’amitié ne garantit rien, nous avons appris à gérer nos egos. C’est une école de la vie que nous avons imposée à nos équipes.

Les difficultés

Internet est un formidable outil de promotion et de commercialisation même si la concurrence est rude, pour preuve la fréquentation de notre très belle agence de la rue Sainte Anne qui ne fait que baisser. Il y a eu une mutation, comment capter les clients sur le web ? Cela m’occupe une grande partie de la journée, je fais des maths avec ça !

Le fantasme d’être n°1 et d’exporter notre modèle m’ennuie. Il faudrait traduire toute notre base de données (10 ans de travail) et le coût d’implantation serait très lourd. Je n’ai pas envie d’acheter mon CA !

L’engagement

Notre Fondation, à laquelle nous consacrons 8% de notre budget, nous permet de compenser les émissions de CO2, et de financer des écoles et des projets d’urgence. Soutien à la taxe Chirac, que nous considérons comme un impôt citoyen international.

Questions/Réponses

Les Chinois viendront-ils au voyage individuel ? Aujourd’hui les Chinois consomment du voyage de masse ou du bling-bling, néanmoins ils représentent 15% des clients du monde entier, il viendront forcément au voyage individuel, ce n’est qu’une question de temps.

Comment maintenir la qualité de service ? On a changé 19 fois de philosophie, il n’y a pas de recette miracle. On a cru qu’il fallait avoir nos propres agences de voyage et avons été déçus, nous avons aussi des partenaires chez qui nous plaçons deux salariés Voyageurs du Monde (le concierge et l’agent de réservation) et en Italie par exemple nous gérons tout en direct, nous avons des concierges sur place qui surveillent tout ce qui s’y passe.

Y a-t-il encore de la place pour le moyen de gamme ? Oui c’est le plus gros du marché mais ils ne savent pas formuler le concept du bon rapport qualité/prix, c’est un problème de marketing et de communication.

Quelles sont les tendances de consommation ? La vente de dernière minute (qui est une grosse erreur du consommateur car au final cela coûte plus cher), le transfert du voyage de groupe vers l’individuel et enfin les « égarés » : de plus en plus de consommateurs ne savent pas où ils veulent aller, ne cherchent pas, nous avons donc des orienteurs…

Le principe de précaution ? Nous avons des relations étroites avec le Quai d’Orsay, dans 95% des cas ils ont raison de déconseiller des destinations et pour les 5% des cas restants ils nous écoutent. Les risques sont très nombreux : géopolitiques, sanitaires, naturels… Par exemple après le 11 septembre nous avons eu 90% d’annulations et zéro CA pendant 3 mois et en Egypte on a payé 100 salariés pendant un an. Il faut se diversifier pour répartir le risque.

Le blind test Esprits d’Entreprises

Son dernier voyage ? L'Egypte

Son dernier coup de gueule ? Que la Commission européenne décrète que les cas de force majeure ne peuvent plus être invoqués pour se soustraire au remboursement des voyageurs.

Son dernier livre coup de cœur ? « Soufi mon amour », philosophie éclairée musulmane, source d’inspiration profonde.

Son prochain rêve ? Le marathon de NY


QUELQUES-CITATIONS.jpg
filet.gif

« Je doute souvent malgré des apparences directes »

« Je suis comblé par mon métier qui m’a permis de faire des rencontres d’un niveau exceptionnel : des politiciens égyptiens aux maîtres tibétains… »

« Penser que la croissance résout tout est une maladie, cette recherche permanente m’ennuie »

« On ne vend pas des vacances, on vend du voyage »


QUELQUES-PHOTOS2.jpg
filet.gif

xsjjl2.jpg

EDITO
EDITONOV12.jpg

EN PARTENARIAT AVEC
LE MOUVEMENT 100 JOURS
afficheS7mini.png

ACTUALITE
Site réalisé et hébergé par Xwiki - © Esprits d'Entreprises - 2007