Bienvenue sur le site d'Esprits d'Entreprises
A JABES, 27/03/14


filet.gif



VU-ET-ENTENDU.jpg

JABES.jpg

ALIZA JABES

Le jeudi 27 mars 2014.





PRODIGIEUSE !!!

Son naturel, son développement, sa marque, ses projets, sa générosité… Aliza Jabès nous a offert un rare moment de partage. A l'image de son produit phare : l'huile " prodigieuse ", cette passionnée du naturel rayonne !

Les débuts

" Après une formation solide (Sciences Po + MBA aux US), je rentre dans l'industrie pharma comme analyste financier. J'ai adoré travailler dans un grand groupe (chez Eli Lilly) mais j'ai senti qu'il fallait que je me lance sinon je serais happée par les avantages et le plan de carrière. J'avais une fibre entrepreneuriale (ma famille vient de la pharmacie). Par hasard, mon père me parle d'un petit labo de formulation confidentielle appelé NUXE et qui n'était pas connu du grand public.

Je démarre en 1989 et crée mes deux produits phares au moment de la naissance de mes enfants : l'huile prodigieuse en 91, le baume lèvre en 94. Je faisais tout… J'étais distribuée dans quelques magasins de produits naturels et je décroche le Bon Marché ! J'ai eu 7 ans difficiles mais je n'ai jamais douté.

En 1996, après le 1er million de CA, je décide de trouver une solution à la distribution et monte un réseau commercial pour atteindre la pharmacie et ça commence à marcher !
2001 : 10 millions d'euros de CA
2002 : Ouverture du 1er SPA Nuxe
Aujourd'hui nous sommes la première marque non dermato (derrière Avène et La Roche Posay) de la pharmacie en France. Nous faisons un CA Groupe de près de 200 millions d'€ (2014)."

Le métier

■ Nous déposons des brevets (environ 50)
■ Le poids de la réglementation : Il s'est énormément alourdi dans notre industrie. Ça peut être un vrai frein à la créativité.

Transmettre

" J'aimerais transmettre à mes fils (aujourd'hui 22 et 19 ans) même si cela n’est pas toujours facile en France (en comparaison récemment avec l’Allemagne par exemple).
Il y a 4 ans j'ai été chassée pour faire partie du conseil d'administration de Vivendi. En écoutant les grands patrons qui composent ce conseil, j’ai appris à plus raconter mon quotidien à mes enfants pour transmettre la fibre… "

Les erreurs

Les premiers contrats distributeurs : je n'avais pas encore la mécanique, les contrats étaient mal ficelés, notamment avec les US. J'ai mal rompu un contrat et vécu une année monstrueuse, on a perdu, on a dépensé beaucoup d'énergie mais on a appris. Depuis je vais à petits pas aux US.
Les premiers conflits humains qu'il faut apprendre à gérer.

L’avenir

Vous allez penser que c'est démesuré : aujourd'hui je vise un milliard de CA! Evidemment cela passe par l'international. En Europe nous allons commencer à communiquer (publicité), dans les pays où nous avons au moins 1000 points de vente. En Asie, nous sommes en plein développement… Reste encore l'Amérique Latine, un immense vivier à construire.

Internet : Nous le considérons comme un réseau à part entière, c'est une mécanique incontournable qui fait partie de nos stratégies. Nous estimons que dans le futur dans notre industrie, 10 à 15% des ventes pourraient être générées sur le Net… Nous avons près de 150 000 fans sur Facebook et faisons nos propres ventes privées.

Questions/Réponses

Le financement ? Les 7 premières années, mon père s'est porté caution, j'ai été très "fourmi" et ai toujours voulu privilégier l'autofinancement. Je ne suis pas à vendre même si j'accepte volontiers de rencontrer les grands groupes qui s'intéressent à Nuxe. On ne s'est jamais versé de gros dividendes, on a toujours réinvesti.

Comment maintenir la qualité de service ? On a changé 19 fois de philosophie, il n’y a pas de recette miracle. On a cru qu’il fallait avoir nos propres agences de voyage et avons été déçus, nous avons aussi des partenaires chez qui nous plaçons deux salariés Voyageurs du Monde (le concierge et l’agent de réservation) et en Italie par exemple nous gérons tout en direct, nous avons des concierges sur place qui surveillent tout ce qui s’y passe.

La diversification ? Il faut d'abord avoir un socle solide, pour nous c'est le "skin care" et la pharma, on ne sera jamais une marque purement dermato. Je ne suis pas contre la croissance externe si c'est très innovant.

Le blind test Esprits d’Entreprises

L'entrepreneur qui l'impressionne ? C'est clairement Vincent Bolloré

Dernier livre marquant ? " Petite poucette " du philosophe Michel Serres

Dernier coup de gueule ? Hier soir dans les embouteillages

Dernier fou rire ? Ce matin, impossible de monter le sublime vélo pliable Brompton que je viens d'acheter !


QUELQUES-CITATIONS.jpg
filet.gif

« NUXE est la contraction de naturel et luxe »

« Enceinte, Il y en a qui ont envie de fraises, moi c'était d'une huile! »

« Il faut toujours respecter sa marque, garder l'esprit d'une petite structure et s'enrichir avec les méthodes des grandes »


QUELQUES-PHOTOS2.jpg
filet.gif

AJ1.jpg
AJ2.jpg
AJ3.jpg

EDITO
EDITONOV12.jpg

EN PARTENARIAT AVEC
LE MOUVEMENT 100 JOURS
afficheS7mini.png

ACTUALITE
Site réalisé et hébergé par Xwiki - © Esprits d'Entreprises - 2007