Bienvenue sur le site d'Esprits d'Entreprises
Une première approche de solution aux maux de l'économie décrits par Henri Lachmann, ainsi que Jean Peyrelevade auparavant dans notre cercle.

En réponse à des questions et aux commentaires du participant ancien gérant de hedge fund (non-repenti, sic!), voici un éclairage a priori neutre expliquant le contexte et l'évolution des règles sur la séparation ou non d'activités de trading et de banque de prêt classique. Cette séparation initiée dans les années 30 trouve son origine dans la spéculation faite par les banques et ayant mené à la crise de 1929. Comme quoi les mêmes causes ont les mêmes effets et plus personne n'est là pour rappeler ce qui s'est passé en 1929. Ces quelques éléments et des tribunes sur le sujet pourront utilement compléter le compte rendu de la soirée et informer nos chers membres ainsi que notre invité.

Et aussi: "On November 12 ,1999 , President Bill Clinton signed into law the Gramm-Leach-Bliley Act, which repealed the Glass-Steagall Act of 1933. One of the effects of the repeal was to allow commercial and investment banks to consolidate. Several economists and analysts have criticized the repeal of the Glass-Steagall Act as contributing to the 2007 subprime mortgage financial crisis . "

Lisez donc en 20 lignes tout y est sur l'origine de la crise des subprimes....

Quelques autres commentaires d'acteurs impliqués et légitimes:

  • Repris des Echos (17 mars 2008):
"Pour Jean-Marie Eveillard, patron du fonds First Eagle Global Fund et l'un des "gourous" de la finance outre-Manche, cité par Bloomberg, c'est peut-être la plus grande crise financière depuis la seconde guerre mondiale. "Les investisseurs qui se disent que l'économie va ralentir au premier semestre puis se redresser sont probablement en train de rêver." Il estime que la crise actuelle résulte en grande partie de l'abrogation du Glass-Steagall Act de 1933, qui avait séparé d'un côté les banques à réseaux et de l'autre les banques d'affaires afin que les problèmes des banques d'affaires ne risquent plus de déstabiliser l'ensemble du système financier et de l'économie."

  • Interview (Les Echos, 11/02/08) de Felix Rohatyn, Vice-Chairman de Lehman Brothers:
"En termes de régulation purement américaine, nous avons d'autre part commis une sérieuse erreur en abolissant à la fin des années 1990 la loi Glass-Steagall qui empêchait les banques de réseaux de prendre des participations dans les banques d'affaires."

EDITO
EDITONOV12.jpg

EN PARTENARIAT AVEC
LE MOUVEMENT 100 JOURS
afficheS7mini.png

ACTUALITE
Site réalisé et hébergé par Xwiki - © Esprits d'Entreprises - 2007