Bienvenue sur le site d'Esprits d'Entreprises
RAMEAUNEWS.jpg


Claude RAMEAU, Co-Président de France Angels, le 8 octobre 2008

BUSINESS ANGEL : INVESTISSEMENT PASSION OU RAISON ?


Claude Rameau commence par définir le Business Angel…:

« Le Business Angel est une personne physique qui accepte d’investir une partie de son patrimoine dans une société innovante avec du potentiel !
L’entrepreneur est seul ; le Business Angel lui apportera non seulement son énergie et ses tripes mais aussi son expérience, ses questions pertinentes, ses relations … La démarche du Business Angel est rationnelle et affective avec la volonté d’aider les autres.

Faire connaître le Business Angel ?

En 2001, on a créé France Angels, avec 15 personnes et au bout d’un an, nous n’avions pas d’argent. Nous avons donc décidé de communiquer sur les Business Angels et promouvoir le nom.
Le financement de la création est effectivement l’investissement le plus risqué du marché. C’est pourquoi ce sont les Business Angels qui se lancent, avec leur argent perso, et non celui de leur société, motivés par l’excitation d’investir dans quelque chose qui n’existe pas.
Il y a aujourd’hui à peu près 3 catégories de Business Angels :

-Les préretraités et retraités
-Les serials entrepreneurs
-Les personnes fortunées

Pour réussir, le Business Angel ne doit pas rester isolé…

La force des réseaux

Les Business Angels doivent se regrouper en réseaux qui prendront par la suite un nom. Ces réseaux se chargeront de la pub et seront pour les entrepreneurs beaucoup plus attractifs.
Il existe 3 types de réseaux : les réseaux géographiques (proximité avec l’entrepreneur), les associations d’anciens élèves et les réseaux thématiques/ sectoriels.
Notre objectif dans les deux ans est de développer un système européen de Business Angels.

Quelques chiffres

France ANGELS compte aujourd’hui 66 réseaux en France pour 4500 Business Angels. L’objectif pour fin 2009 étant de 10.000 BA (en GB, il y en aurait 20.000 et 300.000 aux US).

Montants investis par les Business Angels

Entre 5000/ 10.000 jusqu’à 200.000 euros par projet et par personne. Dans tous les secteurs d’activité. »

Q/R

• Chaîne de financement et nombre de Business Angels ?
« Il faut investir pour que la société tienne au moins 18 mois. Au 2ème tour il est préférable que ce soit encore des Business Angels. Regroupez-vous dans des fonds ! »
• Combien gagne un Business Angel ?
« Il n’y a pas de réponse ! »
Claude Rameau a investi dans 47 dossiers : « Dans ma phase individuelle, j’ai pris des bouillons car j’ai été trompé sur la qualité des entrepreneurs ; il faut fuir les projets d’amis car l’analyse est faussée. Sur 47 dossiers, j’ai déposé le bilan 25 fois. Depuis que je suis en réseau, c’est plus confortable car on limite les risques. »
• 2 entrepreneurs ont la même idée…… ?
« On ne peut financer 2 projets concurrents, c’est une question de déontologie. »
• Sur la concurrence des réseaux ?
« Il faut éviter de faire perdre du temps aux réseaux. Nous sommes actuellement en train de rationnaliser cela. »
• Quelle place le Business Angel doit-il prendre dans la société ?
« Rester minoritaire. Les Business Angels n’ont pas vocation à diriger la société. »
• Quelles sont les qualités déterminantes pour un entrepreneur ?
« La capacité de travailler en équipe et l’adaptation au terrain.
Pour éviter de mal juger l’entrepreneur, il faut être plusieurs; c’est la force du réseau. »

En conclusion, quelqu’un souligne dans la salle, « les entrepreneurs que je rencontre et qui ont réussi sont tous un peu fous et inconscients. Ces personnes n’ont pas de limites ! »

Quelques citations :

« La différence entre des investisseurs et les Business Angels : les premiers se tirent dans les pattes et gardent les infos pour eux ! »
« L’entrepreneur est seul ; grâce au réseau de Business Angels il sera entouré de personnes avec plein de questionnement, ce qui est un atout »
« Pour qu’un réseau survive, il faut être au moins 50 personnes. »
« Aujourd’hui, on voit des financements de 500.000/ 600.000 euros ; on est donc pris au sérieux par les partenaires financiers qui prendront le relais »
« La différence entre les Business Angels et les capitaux risqueurs: le Business Angel a été dans l’entreprise, les autres sont de jeunes analystes. »

RAMEAU1.jpg<


EDITO
EDITONOV12.jpg

EN PARTENARIAT AVEC
LE MOUVEMENT 100 JOURS
affiche-saison6.png

ACTUALITE
Site réalisé et hébergé par Xwiki - © Esprits d'Entreprises - 2007